Le programme de la rencontre

SAMEDI 5 novembre > ENSA MARSEILLE

RENCONTRE > INTERROGER : INTENTIONS, QUESTIONNEMENTS ET AVENIR

09 H 00 > 09 H 30  __ Petit déjeuner

09 H 30 > 10 H 00 __ Accueil Jean-Marc Zuretti, Directeur-
Florence Sarano, enseignante

10 H 00 > 11 H 15 > THÈME 1 > Etre sur le front des enjeux sociétaux ?

Il y a le projet en lui-même, conçu « à l’abri » des murs de l’école, les commissaires de la biennale en lançant un appel des projets sur le front les écoles ont fait les preuves de leur participation grâce à des pédagogies connectées aux enjeux de sociétaux.

Quelles sont les pédagogies mises en place ? Quelles sont leurs ambitions ? Quelle est leur place dans le cursus ? Quelles sont les suites possibles ? Quelles sont les attentes des étudiants ?
Modératrice : Béatrice Mariolle, ENSA Paris-Belleville

11 H 15 > 12 H 30 > THÈME 2 > L’école un lieu privilégié pour agir : être aussi acteur ?

Entre la recherche et le studio centré sur le projet il y a des possibilités de liens souvent nommés « recherche-action » et « recherche par le projet », les lignes bougent et les écoles semblent s’approprier un statut de lieu privilégié de réflexions et d’actions. Des projets pédagogiques font de l’école un acteur dont l’identité se constitue autour de la liberté de réflexion, le temps long et les possibilités d’interroger les normes, les règles, mais aussi des paradigmes architecturaux. Les propositions qui peuvent émerger s’appuient sur un socle de connaissances toujours en construction pour aller explorer et proposer d’autres manières de poursuivre le monde.

Quels types d’acteurs ces projets proposent ? Comment cultiver le statut de ce lieu privilégié ? Quelles sont les structures disponibles ? Quels sont les acteurs dans les écoles ?
Modérateur : Vincent Ducatez, ENSA Lille

12 H 30 > 13 H 30  __ déjeuner à l’ENSA-Marseille

13 H 45 > 15 H 00 > THÈME 3 > Quels projets collaboratifs : l’école un « bien commun » ?

Quant un projet expérimental intéresse un bailleur social qui n’a aucun moyen, ni temps, ni liberté d’imaginer des nouvelles formes de logements, quand une petite commune n’a que peu d’outils à sa disposition pour penser des scénarios d’avenir innovants, les écoles ont des moyens qui sont indisponibles ailleurs. L’école pourrait-elle être considérée comme un « bien commun » proposant des pistes innovantes particulièrement inaccessibles pour certains acteurs. Parmi les conséquences de ces projets collaboratifs il y a une redéfinition de la place et des rôles des architectes par les partenaires eux-mêmes.

Quels sont les partenaires possibles ? Quels sont les outils déjà disponibles et ceux imaginables ? Quelles sont les évolutions et quelles sont les limites ?Modérateur : Marc Verdier, ENSA Nancy

15 H 00 > 16 H 15 > THÈME 4 > Quels architectes souhaitons -nous former?

L’ensemble de ces réflexions et de ces projets pédagogiques explore les horizons possibles des rôles des architectes, de leurs compétences, sans opposer maîtrise d’oeuvre à maîtrise d’ouvrage, mais entre ces deux « cas extrêmes » comment emprunter d’autres directions.

Quels sont les rôles possibles pour les architectes ? Quelles sont les pistes qui se dessinent ? Et quels architectes souhaitons-nous former ?
Modératrice : Florence Sarano, ENSA Marseille

16 H 15 > 16 H 30  __ PAUSE

16 H 30 > 17 H 30 > CONCLUSIONS – BILANS

En fin d’après-midi visite à pieds, depuis l’école, du parc national avec découverte des calanques au coucher de soleil.

********

DIMANCHE 6 novembre > FRICHE de la BELLE DE MAI

RENCONTRE > QUELLES PISTES POUR DEMAIN ?

Journée ouverte uniquement à tous les enseignants, les étudiants, les administratifs des écoles d’architecture des équipes lauréates, dans le site de la Friche de la belle de Mai qui est juste à coté de la gare Saint Charles ; ce qui permet aussi d’aller reprendre son train rapidement en fin de journée.

Le principe est de partager cette journée en deux temps :
La matinée conçue comme une étape plus collective pour imaginer les suites possibles de cette rencontre, sous d’autres formats, avec d’autres invités … comment continuer à échanger en reliant ces archipels pédagogiques ? Que souhaiterions nous initier à la suite ? Quelle prochaine ENSA pourrait accueillir ces sortes de « rencontres annuelles inter-écoles » ? …

Quelles coopérations pourrions-nous aussi imaginer, désirer et faire connaître…?

Quelles thématiques de recherche pourraient se révéler et ouvrir d’autres partenariats ?

Après un repas collectif aux grandes tables de la Belle de Mai …

La seconde partie de la journée est articulée autour d’une visite de la Friche et de ce projet urbain qui continue à évoluer avec la métropole Marseillaise… ce temps a été imaginé aussi pour permettre de poursuivre des échanges en petits groupes informels …

En fin d’apm – vers 15 h > 16 h – chacun peut repartir très rapidement et librement depuis la friche vers la gare Saint Charles qui est juste à côté.

 

+ 1 EXPOSITION-CAPSULE POUR CONSULTER SUR PLACE DANS LE HALL
DE L’ENSA-M DES PUBLICATIONS DES ÉQUIPES AINSI QUE DES TRAVAUX
D’ÉTUDIANTS.